fbpx

Previous events

Square Orange – Jazz & Wine

SOLD OUT

SQUARE ORANGE

Jazz & Wine

Square Orange is a jazz band that formed discreetly during the pandemic in a cellar overlooking the eponymous square in the Grottes district of Geneva. With a soft and powerful sound marked by medium-low frequencies and lead instruments (tenor sax, trombone, baritone voice), it interprets a repertoire combining less common standards of the “Great American Songbook”, hardbop and some French and Italian songs.

Héros Tanguant – Slam à corps

Sorry… translation in progress!

Héros Tanguant

Slam à corps

Sept ans que Héros Tanguant anime la plus vieille scène ouverte de slam de Suisse romande. Sept ans qu’il l’offre à celles et ceux qui se sentent happés par l’envie de s’exprimer et qu’il y fait découvrir la richesse de cet art scénique popularisé par des artistes comme Grand Corps Malade, Phanee de Pool ou Gaël Faye. Sept ans aussi qu’il y teste ses propres textes, en vue d’évènements régionaux, nationaux et internationaux.

Au début de l’été 2022, il a décidé de s’envoler vers de nouveaux horizons. Comme première étape de ce voyage, Héros Tanguant fait escale à Catalyse et tire de ses cartons, par touches poétiques, tout un cabinet de curiosité où s’exposent une peau trouée par un impact de boulet de canon, une carapace en kératine, des épaulettes qui s’éliment en copeaux mais aussi de la force, de la vaillance et des ailes de papillon. Best-off de ses textes, le projet « Slam à corps » raconte la conviction que c’est au fond du dernier carton et bien ficelé dans le papier bulle que la vie a emballé ses plus beaux présents. De ce conte pour adultes, ponctué d’humour, naît une invitation à laisser à nos failles les plus intimes, l’espace pour respirer et prendre, eux aussi, leur envol.

Perdre son sac – Denis Maillefer / Texte de Pascal Rambert

Sorry, translation in progress…

PERDRE SON SAC

Denis Maillefer – Texte de Pascal Rambert

Pascal Rambert avait écrit ce texte pour elle, la comédienne Lola Giouse. Nous avions bu ses paroles sur la scène de la Comédie aux Philosophes.

Reprise – en itinérance, dans des lieux insolites – de ce spectacle où jaillit la parole d’une femme, momentanément laveuse de vitres, qui dit sa colère, sa solitude, son incompréhension, qui dit le désarroi de perdre son amoureuse, qui dit son sentiment d’injustice face aux inégalités sociales, qui le dit à la cantonade, aux gens qu’elle croise dans la rue, au public, comme un cri de colère.